D’un bon pas | De un buen paso

Alors que je marchais dans San José (Costa Rica) en compagnie d’un ami hispanophone, celui-ci me lance : « andas de un buen paso ». Tiens, me suis-je dit, voilà une autre expression à ajouter à ma liste des vrais amis français-espagnols.

Un pas, c’était au temps des Romains la trace que laissait sur le sol le pied de l’homme en marche. On en a tiré une unité de mesure dite « itinéraire ». Quelqu’un qui marche d’un bon pas s’exécute à bonne vitesse.

Il marche d’un bon pas pour son âge.

Et si vous vous êtes déjà demandé pourquoi le français se sent obligé d’utiliser deux mots (ne … pas) pour exprimer la négation, eh bien vous avez ici un élément de réponse. Au lieu de me lancer dans une savante analyse étymologique, je vous invite à découvrir cette amusante explication vidéo de deux minutes.


 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s