Le prendre bien [mal] | Tomárselo bien [mal]

Exemple en français tiré de cette page web :

« Vous dire qu’il l’a bien pris… » a commencé par répondre [le] directeur – sans terminer sa phrase

Exemple en français tiré de cette page web :

Il l’a mal pris et il est parti chez lui

Exemple en espagnol tiré de cette page web :

Se lo tomó bien; se limitó a sonreír y encogerse de hombros

Exemple en espagnol tiré de cette page web :

Fue una jugada puntual, y le dije a Messi que no fue intencionada. Pero él se lo tomó mal”, explicó Ramos tras el choque

Large éventail | Amplio abanico

Exemple en français tiré de cette page web :

« Le “digi-roman” nous donne un large éventail de possibilités, au-delà du livre papier »

Exemple en espagnol tiré de cette page web :

Amplio abanico de posibilidades

Rem. : Au Costa Rica et peut-être dans d’autres pays latino-américains, le mot abanico, qui désigne normalement un éventail pour se rafraîchir, s’emploie également pour signifier ventilador au sens de « ventilateur ».

Lancer (jeter) la serviette (l’éponge) | Tirar la toalla

Le manager d’un boxeur se sert d’une serviette pour essuyer le visage de son protégé. S’il se rend compte que le combat sera perdu, il lance cette serviette sur le ring. Ce geste symbolique signifie l’abandon dans une lutte, une quête, une compétition, une mission, etc.

Lire la suite »