Courir un risque | Correr un riesgo

Pourquoi courons-nous un risque comme nous courons un marathon ?

Nous connaissons tous évidemment le sens… courant du verbe intransitif « courir » : se mouvoir à grande vitesse en utilisant ses jambes. Mais ce verbe a connu de multiples extensions de sens, comme en font foi les 32 recensions du dictionnaire Littré.

Par exemple, « courir après » signifie « se mettre à la poursuite de ». C’est ce sens qui nous intéresse ici. Parallèlement, le verbe a commencé à accepter le complément d’objet direct : courir les rues, courir les aventures, courir deux lièvres à la fois. Cette construction transitive s’est appliquée à des notions comme celle du risque.

Courir un risque, c’est donc poursuivre un risque parce que, littéralement, on court après.

Vous courez un grand risque en prenant cette décision.

Signalons que le verbe « courir » signifie également « aller et venir » et « être répandu » (comme dans « la grippe court en ce moment »). C’est ce qui explique le sens de l’adjectif « courant » (comme dans « nous nous verrons le 20 du mois courant »).


Exemples en espagnol :

La vida de Fariñas corre un riesgo cada vez mayor.1
Cuales son los riesgos que corre un contador publico.2


1Source.
2Source.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s