Faire cas de | Hacer caso de

Un cas, c’est quelque chose qui arrive, autrement dit un événement. Faire cas de quelque chose, c’est donc fabriquer un événement à partir de la chose en question et, par extension, accorder de l’importance à cette chose.

Personne ne fait cas de son opinion.
Le rapport de police fait cas de deux blessés légers.

Ne fais pas cas de ce qu’il dit.

Le mot « cas» vient du latin casus, qui signifie « action de tomber », puis « arrivée fortuite de quelque chose »1. On peut imaginer qu’une chose qui tombe devient un événement à prendre en considération.

Le français emploie souvent l’expression en lui ajoutant l’adjectif « grand ».

Il a fait grand cas de cet article de journal.

Il a accordé une importance (démesurée) à l’article en question. L’expression est parfois employée de manière ironique ou plaisante, pour dépeindre une personne ayant facilement tendance à l’exagération.

1Source (dictionnaire latin-français Gaffiot).


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s