À toute vapeur | A todo vapor

La machine à vapeur est une invention majeure du XVIIIe siècle. Elle a révolutionné les transports maritimes et ferroviaires. Plus on envoyait de vapeur sur le piston de la machine, plus grandes étaient la pression exercée et la force engendrée. Lorsqu’on utilisait toute la vapeur disponible, on atteignait des vitesses de locomotion révolutionnaires pour l’époque. On disait alors que le navire avançait « à toute vapeur ! » (où « à » signifie « avec »).

Le navire s’est dirigé à toute vapeur sur les lieux du naufrage.

Le navire s’est dirigé à la vitesse maximale dont il était capable.

Bien entendu, l’expression a vite débordé du domaine des transports.

Le projet de loi a été adopté à toute vapeur.

Le projet a été adopté très rapidement, c’est-à-dire dans la hâte et à la limite sans sérieuse réflexion.

Le dictionnaire Usito recense également la variante « à pleine vapeur ».


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s